Il est de bon ton de se souhaiter la bonne année. Mais vous, et vous seul, pourrez faire en sorte que cette année soit bonne, meilleure que celle qui vient de s'écouler. Apprenez à ne compter que sur vous, car personne n'est plus qualifié que vous-même pour bâtir, réparer ou améliorer votre propre vie. Personne ne fera les choses à votre place. D'ailleurs, tout ce que les autres peuvent faire, c'est souhaiter que vous le fassiez. Et ne croyez pas que tout ceux qui vous entourent vous apporteront des solutions : certains font juste partie de vos problèmes. Transformez vos résolutions en actes, et dans douze mois, retournez-vous et souriez-vous fièrement : C'était long. C'était difficile. Mais ça y est : 2017 était une bonne année, merci Moi.

iconeexcel.gif (1867 octets)

Utilisation de la "Valeur-Cible"

La valeur cible se trouve dans Outils/Valeur-Cible. C'est une fonction dont beaucoup de monde à entendu parler mais bien peut savent l'utiliser. Et pout cause : sa mise en oeuvre recquiert une connaissance assez approfondies d'Excel d'une part, et il faut avoir des problèmes fort particuliers à résoudre d'autre part.

Et bien justement, je vous propose un exemple qui tombe pile poil dans la lignée d'utilisation de la valeur-cible.

Pour ce faire, il va me falloir d'abord vous expliquer une fonction financière : La fonction VC qui va permettre de connaître le montant d'une somme investie à la banque chaque année et qui vois apporte des intérêts

Je vais un peu m'étendre sur quelques explications pour que même les non-financiers puissent comprendre : admettons que vous désiriez vous constituer une bonne petite rente pour vos vieux jours, simplement en ouvrant un compte à la banque et en cotisant chaque mois un petit bout de votre salaire. Chaque mois vous versez 100 francs, ce qui fait qu'en fait vous allez verser chaque année 1200 francs. Si la banque n'apportait pas d'intérêt, vous auriez tôt fait de calculer votre avoir après 5 ans (5 X 1200 = 6000), 10, 20 ou 50 ans... C'est une simple multiplication (Montant de la cotisation mensuelle X 12 (pour avoir le montant annuel) X le nombre d'années)

Là ou ça se corse (heureusement d'ailleurs...), c'est que la banque vous rétribue un intérêt annuel... (3%, 5%, 12%...)Ca dépend des banques.

Afin de simplifier les calculs, admettons que vous versez sur votre compte chaque année 1000 francs, et que la banque vous verse 10% d'intérêt annuels. 

A la fin de la première année, vous avez donc 1000 francs PLUS 10% de 1000 francs (100 francs) = 1100 francs

Bon OK... Comme on arrive à la 2ème année, vous reversez encore 1000 francs : Vous avez donc 1100 francs + 1000 francs = 2100 francs en compte.

Bien. A la fin de la 2ème année, vous touchez encore un intérêt de 10%... de ce que vous avez actuellement : 2100 francs. Donc 10% de 2100 francs = 210 francs. Vous avez donc 2100 + 210 = 2310.

Et ça continue : Vous reversez encore 1000 francs : et vous avez alors 2310 + 1000 = 3310. La banque vous paie les intérêts de 3310 francs (331 francs), et vous avez alors 3310 + 331 = 3641 francs, etc.

Donc comme vous le constatez, ce n'est pas un calcul aisé. Heureusement qu'Excel nous propose des fonctions toutes cuites pour arriver à ce résultat... Parce que sans cela, je vous défie de calculer comme ça la somme résultante si vous versez pendant 43 ans 968 francs par mois... C'est assez dur.

Alors donc, voici comment nous mettons celà en oeuvre : Créez le tableau suivant dans Excel

A

B

1

Apport annuel

1000

2

Taux d'intérêt annuel

10%

3

Durée en années

3

4

Montant final

Vous versez donc 1000 francs à la base, et vous touchez 10% d'intérêts annuels pendant 3 ans. Faisons le calcul à la main :

La première année, vous versez 1000.--
Vous avez alors : 1000.--
La banque vous verse 10% d'intérêts : 10% de 1000.-- = 100
Vous avez alors : 1100.--
La 2ème année, vous versez 1000.--
Vous avez alors : 1100 + 1000 = 2100.--
La banque vous verse 10% d'intérêts de 2100 : 210.--
Vous avez alors : 2100 + 210 = 2310.--
La 3ème et dernière année, vous versez 1000.--
Vous avez alors : 2310 + 1000 = 3310.--
La banque vous verse 10% de 3310 = 331.--
Vous avez alors 3310 + 331 = 3641.--

Voyons voir si la fonction VC apporte le même résultat :

La syntaxe est :

VC (Le taux d'intérêt proposé par la banque ; Combien de versements vous faites (Combien d'années) ; Combien vous mettez par année ;;1)

Ne nous occupons pas du ;;1 qui se trouve à la fin de la formule. On le met, c'est tout.

A

B

1

Apport annuel

1000

2

Taux d'intérêt annuel

10%

3

Durée en années

3

4

Montant final

=VC(B11;B12;B10;;1)

Effectivement, nous avons bien 3641 en B4.

Mais pas exactement : Excel met -3641. Je ne sais pas pourquoi. Pour rendre cette valeur positive, il vous suffit de transformer cette formule :

=VC(B11;B12;B10;;1)
en
=ABS(VC(B11;B12;B10;;1))

La fonction ABS permettant simplement de renvoyer la valeur absolue d'un nombre (se supprimer le - devant le nombre s'il existe)

Et voici enfin que va entrer en scène la valeur cible !

En effet, ici, nous avons un résultat brut : 3641... MAIS... commetn faire pour savoir combien d'années il faut cotiser pour se retrouver avec un pactule de 10000 francs ? Ou encore, combien faudrait-il cotiser pour obtenir 10000 francs, ou même... quel est le pourcentage d'intérêt qu'il faudrait obtenir pour avoir 10000 francs... En un mot comme en 100, il va falloir que vous commenciez à jongler avec le contenu des cellules B1, B2 et B3 pour approcher le résultat escompté... plus ou moins...

Bon, c'est possible, mais... c'est long. La valeur cible est un raccourci.

Prenons donc l'exemple suivant : Vous Cotisez toujours 1000 francs par mois, et vous avez comme objectif de vous retrouver à la tête d'un capital de 50000 francs. Comment se débrouiller ?

Nous savons que la formule de calcul est en B4 (elle, elle est immuable...), par contre, la cellule B3, elle, va changer... Donc si vous la changer à la main, il va fallir que vous entriez des chiffres (des nombres d'années) au hasard dans B3, et que vous regardiez à chaque fois dans la cellule B4 si on arrive à plus ou moins 50000... En tâtonnant on peut y arriver, mais le but est de faire cette opération en un tournemain avec cette fameuse valeur cible.

Comment procéder ?

Cliquez dans nb'importe quelle cellule de votre feuille de calcul. Allez dans Outils/Valeur cible.

Dans la zone "Cellule à définir", vous écrivez B4 (c'est la formule)
Dans la zone "Valeur à atteindre", vous écrivez 50000 (le pactole que vous avez besoin)
Et dans la zone "Cellule à modifier", vous écrivez B3 (le nombre d'années)

Et OK

C'est maintenant qu'Excel nous montre son superbe tour de prestidigitation : Voci le résultat :

A

B

1

Apport annuel

1000

2

Taux d'intérêt annuel

10%

3

Durée en années

17.9726718855018

4

Montant final

=ABS(VC(B11;B12;B10;;1))

Alors, la cellule B4 contient toujours la même formule VC (mais en fait l'affichage est 50000), et surtout, la cellule B3 contient maintenant 17.9726718855018 ...

C'est à dire qu'il vous faudra cotiser pendant un peu moins de 18 ans pour avoir 50000 francs en compte en cotisant 1000 francs annuels avec untaux d'intérêt de 10 %...

Attention : pas évident ... Dans notre exemple, grâce à l'utilisation de la valeur cible, nous avons déterminé le nombre d'années pour avoir 50000 francs. Mais maintenant un autre cas de figure : Toujours la même formule en B4, et nous désirons toujours un pactole de 50000 francs, mais cette fois, il nous les faut dans 10 ans... Donc, ce qui va changer maintenant, ce n'est plus la durée de cotisation, mais le montant annuel de la cotisation. Alors donc voilà la question (et vous êtes obligés d'utiliser la valeur cible) : Combien d'argent faut il cotiser par année pour que dans 10 ans, je sois à la tête d'un pactole de 50000 francs en sachant que ma banque me verse 10% d'intérêts annuels ?