Musique ? Oui | Non

.::Quatrième galet::.
Chagrin d'amour

Le cadeau parfait

A toi avec qui je partage ma vie

Prière d'une secrétaire

Les deux anges

A l'aube de demain

Gardez votre fourchette !

Ceux qui gagnent

Si...

Si... (2ème version)

L'enfance d'avant

Texte de Bouddha

Desiderata

Brêve histoire de l'évolution

Manifeste masculin

La grenouille et le cheval

Conseils d'enfants

La maladie d'amour

Réflexion africaine

Les oiseaux-larmes

Les framboises

Les bons moments de la vie

La maladie du bonheur

La folie joue à cache-cache

Hier, aujourd'hui et demain

Une vie éternelle

Un homme et son chien

L'aigle de basse-cour

Renseignement, SVP !

La poupée et la rose blanche

 

 

Prière d'une secrétaire

 
 

Donnez-moi la sagesse d'un juge, la patience de Job et le "cuir" d'un éléphant.

 
 

Dotez mes doigts d'une agilité telle qu'ils puissent taper avant ce soir le courrier qu'on aurait dû me remettre dès hier

 

Donnez-moi une ouïe tellement sensible que je perçoive la dictée qu'il marmonne, face à la fenêtre, en faisant sonner la monnaie dans ses poches.

Donnez-moi, je vous prie, cette agilité de l'esprit qui me permettra de lui rappeler les rendez-vous dont il ne m'a jamais parlé, et octroyez-moi la diplomatie d'un ambassadeur pour obtenir les sièges de train, d'avion ou de théâtre dont il m'a chargée hier, assure-t-il.

Aidez-moi à comprendre qu'après m'avoir dicté une pile de lettres, toutes urgentes, il est trop fatigué pour répondre après le dîner aux gens qui le demandent au téléphone, et que je dois intercaler ces appels entre mes autres occupations et sourire encore.

Offrez-moi, je vous en supplie, une boîte magique d'où je puisse instantanément extraire enveloppes, plumes, crayons, lettres, dossiers, pierres à briquet, billets bizarres et boutons qu'il a perdus.

Aidez-moi à corriger son orthographe atroce et son style barbare, afin qu'en se relisant, il se félicite de la pureté de sa langue... et épargnez-moi les serrements de coeur s'il griffonne à l'encre des corrections que ma machine eut proprement exécutées.

Prenez soin de me rappeler, s'il sort de ses gonds, grogne, se fait hargneux ou sarcastique, que je dois sourire avec grâce et gentillesse, que je me porte bien ou mal.

Ne permettez pas que j'oublie que le téléphone de mon foyer est d'autorité à sa disposition à toute heure incongrue du jour et de la nuit, et qu'il s'attend à une voix enjouée, même si, ruisselante de l'eau du bain, je frissonne à demi vêtue.

Enfin, gratifiez-moi d'une mystérieuse perspicacité et d'une mémoire encyclopédique des invitations et anniversaires qu'il a omis d'enregistrer.

Mettez le comble à vos faveurs et donnez-moi cette ultime illumination qui me permettra de remplir mes devoirs de : secrétaire, femme de journée, hôtesse, diplomate, comptable, téléphoniste, commis aux dossiers et aux registres, dame de vestiaire, etc.

Si vous m'exaucez, je vous serai éternellement reconnaissante.

Auteur inconnu